Premier contact

tuba 4 pistons grisPremier contact

Lorsque vous prenez votre instrument pour la première fois, apprenez à le tenir. Jouez debout ou assis, en gardant le dos droit pour faciliter la circulation de l’air.

 

Mettez vos lèvres au contact de l’embouchure, bien symétriquement. La bouche entière ne rentre pas, mais vous devez sentir vos lèvres vibrer.

Cette sensation m’était personnellement très agréable, et je la retrouve parfois en jouant très grave. Néanmoins, au bout d’un moment, l’effet s’estompe un peu.

 

Premières notes

 

Selon votre capacité à bouger les doigts sur les pistons et à faire vibrer vos lèvres, vous pourrez essayer de jouer quelques notes.

Voici les premières notes que l’on apprend généralement :

Du DO au DO, 1 octave au-dessus. Avec les doigtés, le 1 étant le piston de gauche.

Du DO au DO, 1 octave au-dessus.
Avec les doigtés, le 1 étant le piston de gauche.

Comme inscrit ci-dessus, pour les deux DO et le SOL, ainsi que pour le MI et le LA, le doigté est le même. Tout dépend alors des lèvres et de la gorge.

Contrairement à la guitare ou au violon, le tuba demande une accommodation régulière et progressive des lèvres. Pour étendre son registre, et donc son répertoire, il faut jouer un maximum pour habituer :

  • les lèvres: plus elles sont pincées, plus la note sera aiguë, mais c’est compliqué au début ;
  • la gorge : plus elle est ouverte, plus le son pourra être chaud (joli et doux, et surtout juste). L’ouverture de la gorge permet également d’explorer des registres plus graves.

Au début, les lèvres frémissent à la moindre note, le débit d’air et la tenue des notes sont faibles, et les notes atteintes restent très restreintes. C’est pourquoi les méthodes sont progressives, préférant faire découvrir note par note les doigtés.

Pour jouer des notes séparées, il faut donner des attaques, c’est-à-dire des coups de langue entre les dents pour bloquer l’arrivée d’air et donc le son. Au début, elles seront imprécises et longues, mais au fur et à mesure, vous pourrez jouer des notes plus rapides et mieux découpées.

Les morceaux seront au départ très simples. Pour atteindre une certain niveau et jouer des morceaux plus variés, il faudra au moins pouvoir jouer sur un octave et quelques notes.

Après un an d’instrument, en jouant 1 heure par jour, je peux jouer sur deux octaves complets. Du sol (encore plus bas que celui de la portée au-dessus) au sol deux octaves plus haut.

 

Mise à jour après 2 ans : j’atteins difficilement le do pédale et le contre-ut, mais travaille tous les soirs pour m’y habituer. Je joue désormais dans l’harmonie de Pontcharra-Saint-Forgeux qui me donne de vraies occasions de m’exprimer, de me libérer, et de progresser.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Aretha Franklin |
Lespoks |
GONE SPELL VOICES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vieurbaine
| Digitradio
| Infos croustillante One Dir...